GAC-EPA — Groupement des Anciens du CERN-ESO Pensioners' Association

Bulletin 54

Printemps 2018

 

Billet d’humeur du Président

Gertjan BOSSEN

Gertjan Bossen

Je voulais vous entretenir dans cette rubrique de la concertation et de son déclin au CERN. Fort heureusement, les événements ont pris entre-temps une tournure plus positive (du moins, je l’espère).

Reste mon agacement au sujet du “grand changement de culture au CERN” annoncé par la Direction dans le Bulletin CERN du 27 mars dernier.

Le changement est lié à l’obligation de porter visiblement son badge, mesure qui s’ajoute aux contrôles systématiques aux entrées des sites.

Certains s’en accommoderont, jugeant ces mesures certes désagréables mais pas d’une importance majeure.

L’esprit qui sous-tend de telles mesures me semble toutefois inquiétant : selon la Direction, le badge visible rend possible « de savoir d’un seul coup d’oeil qui on a en face de soi, » et, ainsi, “si nous voyons un visiteur qui semble perdu, nous pouvons proposer notre aide” (sic).

Et moi qui, naïvement, pensais proposer mon aide à chaque être humain en difficulté, sans me soucier ni de son nom ni de son statut ! …

Il faut prendre la peine de lire attentivement ce Bulletin de mars, tant les arguments utilisés pour défendre ces mesures sont imprégnés d’une vision particulière de la société et de ses rapports humains, vision de plus en plus ancrée dans la société actuelle. Le CERN, par le passé, avait su l’éviter, se prévalant d’un esprit de communauté marqué par le travailler ensemble dans l’intérêt de l’Organisation.

Ainsi, au lieu de continuer à “exporter” dans un monde en constante mutation cette vénérable manière de vivre ensemble, l’Administration fait l’inverse en important au CERN la méfiance et la fermeture à l’autre.

Vous pouvez me taxer de soixante-huitard nostalgique; j’aurais quant à moi préféré célébrer mai 1968 d’une manière différente. Que l’été soit lumineux pour nous tous!

Cotisations

A Votre attention :

Pitié, soulagez notre trésorière en tenant compte que la cotisation est de 30CHF depuis 2014.
SVP, modifiez vos ordres de virement automatiques.
Les comptes du GAC-EPA sont les suivants :

postal: No 12-20556-6
Bancaire : IBAN CH47 0027 9279 C710 9245 0

 

Editorial

Bernard DUCRET

Santé !

J’ai eu, comme toujours, beaucoup de plaisir à retrouver des collègues lors de notre dernière Assemblée générale. J’ai constaté qu’un certain nombre d’entre eux ont répondu à ma question « comment ça va ? », par un : « je vais bien mais, avec tout de même quelques petits -ou grosennuis de santé malgré tout». Devant ce constat, je prends la liberté de mettre en lumière quelques informations, pour inviter à la réflexion et tenter d’aider à nous retrouver le plus longtemps possible encore.

J’ai appris récemment que le budget de communication (3,9 milliards de dollars US) (1) d’une certaine marque de boissons gazeuses bien connue est aujourd’hui proche de celui de l’OMS (4,421 milliards de dollars US) (2), il me semble que cela pose question. J’observe aussi comment l’industrie agro-alimentaire a créé ces cinquante dernières années, une quantité phénoménale de produits de qualité nutritionnelle discutable, et réussi à les vendre au travers d’une communication publicitaire effrénée (3). Je ne suis pas loin de penser aujourd’hui qu’on a organisé la pénurie nutritionnelle, source de maladies dites « de civilisation » (diabète, cancers, cardiopathies,etc.), tout en affamant le tiers monde.

Je vous propose maintenant d’observer comment nous nous sommes nourris jusqu’à présent et de comparer nos modes de vie avec ceux des hommes et des femmes sur la planète qui ont été épargnés par les sollicitations du monde moderne, leur permettant ainsi de vieillir plus longtemps et en bonne santé (l’île d’Ikaria en Grèce, Okinawa au Japon, les hautes terres de Sardaigne, Loma Linda en Californie et la péninsule de Nicoya au Costa Rica, etc.) (4)

Quand je pense qu’il existe une montagne d’informations à disposition pour corriger les trajectoires addictives à la malbouffe, qu’on peut trouver partout sur le net des solutions simples et naturelles pour s’extraire de cette routine alimentaire dangereuse, j’encourage mes collègues retraités à prendre un peu de temps pour se réapproprier des sensations gustatives simples, génératrices de santé, pleines de plaisir.

Avec cette mise en lumière, je vous livre ces deux pensées :

Très bon été à tous.

(1) http://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/pour-coca-cola-la-publicite-a-la-tv-reste-le-meilleur-investissement-1069847.html

(2) http://www.who.int/fr/news-room/detail/24-05-2017-seventieth-world-health-assembly-update-24-may

(3) https://youtu.be/EKkUtrL6B18

(4) https://fr.express.live/2015/04/16/5-endroits-du-monde-ou-les-personnes-vivent-plus-longtemps-et-en-meilleure-sante-exp-212770

(5) https://www.planetesante.ch/Magazine/Alimentation-et-nutrition/Mieux-manger/La-medecine-confirme-on-creuse-sa-tombe-avec-ses-dents

(6)https://www.santenatureinnovation.com/sujet/nutrition/

Nouvel appel:

La rédaction recherche de nouveau des traducteurs et correcteurs dans les deux langues français et anglais. Faites-vous connaître auprès du secrétariat.

 

A propos de l'ESO

Martin CULLUM

(original anglais)

Assurance maladie

En 2018, les cotisations pour l’assurance maladie du personnel actif et des retraités seront les mêmes qu’en 2017. Le résultat du fonds de réserve, utilisé pour rembourser les dépenses médicales non-couvertes par l’assurance Stop- Loss, est considéré comme “en très bonne” santé. Il n’existe pas de limite optimale à propos du niveau que le fonds doit respecter, mais, depuis une ou deux années, le montant des cotisations a dépassé celui des remboursements. Au lieu de réduire le niveau des cotisations, ce qui aurait été une option possible, le Groupe de travail Santé (HWG) a préféré examiner des solutions pour une possible amélioration des prestations. Le groupe en discutera avec la direction de l’ESO dans les mois prochains.

Voici quelques changements mineurs pour les prestations en 2018 :

En dépit de la demande à Cigna par le Groupe de travail HWG de revoir de manière générale les plafonds de remboursement, dont certains n’ont pas été révisés depuis plus de 10 ans, rien n’a été fait. Le HWG a également demandé à Cigna de présenter de manière transparente sa méthodologie pour fixer les plafonds, avec les références qui lui permettent de les déterminer. Les allocations pour dépendance, qui ont été fixées il y a plus de 5 ans, auraient du être réajustées l’année dernière. Ceci reste encore à faire.

ESO Association du Personnel

L’Accord de Reconnaissance de l’Association du Personnel a été signé par le nouveau DG après un an de mise en retard par le précédent Directeur général. Cet accord est destiné à clarifier le rôle et les responsabilités de l’Association du Personnel au sein de l’Organisation, points qui ne sont mentionnés que brièvement dans le Règlement du Personnel.

Centre ESO pour visiteurs (Supernova)

Le centre ESO Supernova à Garching a été inauguré officiellement le 26 avril. Il sera ouvert au public 36 heures par semaine et soutenu financièrement par une subvention de l’ESO, des dons privés, des partenariats et des sponsors. L’entrée est gratuite, au moins jusqu’en 2019.

 

Echos et Activités du Comité — ( Période de novembre 2017 à avril 2018 )

Mario DANESIN

(original French)

Durant cette période, le Comité a été occupé par plusieurs évènements divers, en particulier, par les deux sujets récurrents que sont les élections pour le renouvellement du Comité et des Vérificateurs aux comptes, ainsi que la préparation et la tenue de l’Assemblée générale ordinaire. Après mon bref exposé vous pourrez lire avec intérêt les articles spécifiques de mes collègues pour être ainsi davantage informés.

Le secrétariat se tient à votre disposition pour tous détails complémentaires : https://www.gac-epa.org/Organization/ ContactForm/ContactForm-fr.php

Résultat des élections 2016, composition du nouveau Comité et attributions des fonctions au Comité

Le Comité actuel est en place depuis le 2 février 2018. Il est issu des élections qui se sont déroulées fin novembre 2017 pour renouveler 12 membres sortants dont les mandats arrivaient à échéance le 31 décembre 2017. Nous devions donc élire 12 membres du Comité.

Comme indiqué dans notre précédent bulletin, suite à notre appel de candidatures d’août 2017, 13 candidats se sont présentés parmi lesquels 12 sortants (11 élus, 1 coopté) et 1 nouveau candidat. Le dépouillement a eu lieu le 21 novembre 2017; 11 candidats sortants ont été réélus ainsi que le nouveau candidat. Le résultat de ces élections est donc le suivant :

Comité
Nom Prénom Voix%
HÄUSERMANN Monique 35290%
BOSSEN Gertjan 34989%
THEVENET Françoise 34388%
JACOBS David 34087%
NAUDI Andre 33886%
DUCRET Bernard 32282%
MICHAUD Jean-François 31981%
GENIER Claude 31480%
THOMAS Jean-Marie 30578%
GUYOMAR Jean-Claude 29274%
BOFFARD Michel 28974%
CULLUM* Martin 26267%
LEECH O'NEALESusan20853%

Le Comité lors de sa réunion du 1er décembre 2017 a pris acte de ce résultat et a procédé à l’attribution des fonctions : il s’ensuit que tous les membres du Comité, en place ou réélus gardent leurs fonctions comme en 2017. En particulier, Martin Cullum reste représentant des retraités de l’ESO.

Gunilla Santiard, membre sortant, ne s’étant pas représentée, ses fonctions sont reprises ainsi :

Par ailleurs et comme l’an passé, le Comité a estimé opportun de maintenir Susan O’Neale , non élue, au sein du Comité en tant qu’invitée pour apporter, entre autres, une assistance informatique à Robert Cailliau.

Lors de sa réunion du 2 février 2017, le Comité a aussi coopté deux membres pour l’année 2018 :

Consultez la composition du Comité et les attributions de fonctions

Le Comité se compose depuis le 2 février 2018 de 21 membres élus, de 2 membres cooptés et 2 invités.

Vérificateurs aux comptes

Pour le collège des vérificateurs aux comptes, seul le candidat sortant, Adrianus Van Praag, s’est représenté ; il a donc été réélu tacitement pour la période allant du 1er janvier 2018 au 31 décembre 2019.

Les comptes 2017 seront vérifiés par Reiner Schmidt, dont le mandat s’achève à fin 2018, et Adrianus Van Praag.

Participation des membres aux élections 2017 :

Votants 392 Membres 1717
Bulletins validés 378 Participation 23%
Bulletins nuls et blancs 14

Nous pouvons déplorer que le taux de participation reste très faible (23%) et qu’il s’est même dégradé par rapport à 2016 (29%).

Le Comité espère que cette dégradation du taux de participation n’est que passagère et que les membres démontreront leur attachement au Groupement GAC-EPA et à son Comité en participant massivement aux prochaines élections de novembre 2018.

Assemblée générale ordinaire du GAC-EPA (AGO)

A l’heure où cet article est rédigé, l’AGO du 13 avril 2018 n’a pas encore eu lieu ; elle est en phase préparatoire par le Comité et cela commence par l’envoi d’une convocation avec ordre du jour à tous les membres du Groupement.

La tenue de cette AGO permet à un grand nombre de nos membres de se retrouver ; pour les autres, qui ne peuvent pas y assister, il reste la possibilité de suivre la séance en ligne et en direct par diffusion sur le web (webcast), ou encore, quelques semaines plus tard, en recevant le compte rendu. L’AGO vous informe sur les activités passées et futures du Comité et essentiellement sur les points sensibles touchant à notre protection sociale.

Au cours de la séance l’approbation du compte rendu de l’Assemblée précédente est demandée aux participants.

Et nous n’oublions pas les membres qui nous ont quittés et auxquels nous rendons hommage.

Comme de coutume, un verre de l’amitié clôt les débats.

Merci de vous reporter au compte rendu de la dernière AGO.

Relations avec les Associations du personnel (AP) du CERN et de l’ESO

Nous sommes rattachés à l’AP directement par nos statuts, dont la dernière édition date d’octobre 2011, entrée en vigueur dès le 1er janvier 2012.

Un changement des statuts de l’AP entraîne presque immanquablement un changement de nos propres statuts.

C’est d’ailleurs ce qui devra être envisagé à court ou moyen terme.

Pour ne donner qu’un exemple, il faudra changer dans nos statuts le nombre de nos délégués au Conseil du personnel de l’AP ; nos statuts stipulent qu’ils sont au nombre de 9 alors qu’ils ne sont en réalité que 7, par suite de la diminution du nombre de l’ensemble des délégués décidée il y a quelques années déjà par l’AP.

En consultant les précédents bulletins n° 52 et 53, vous aurez un aperçu de notre représentation et de nos activités au sein des Commissions mises en place par l’AP.

Si vous ne disposez plus de ces bulletins, vous pouvez les consulter (52 and 53).

Relations avec l’Administration du CERN

La tâche de l’Administration du CERN, nous n’en doutons pas, est importante ; elle doit gérer toutes les questions concernant le personnel actif ainsi que parfois, celles des retraités.

Nos relations avec l’Administration visent à ce que les sujets concernant les retraités soient pris en considération à leur juste valeur ; en effet, nos liens avec le CERN ne cessent pas avec notre départ à la retraite et cela nous confère, en particulier, des besoins d’accès sur les sites et d’informations, essentiellement sur les questions touchant à la protection sociale.

Pour ce qui est des accès sur les sites la situation s’est bien clarifiée mais il n’est pas inutile de faire ce petit rappel :

Rappel : Pour éviter des difficultés d’accès aux sites du CERN, soyez en règle, vous-même et votre conjoint (le cas échéant), avec votre carte d’accès nominative et vérifiez que votre voiture est bien enregistrée: les formalités se font au bâtiment 55, sur présentation d’une pièce d’identité et des papiers du véhicule.

Toute personne accédant sur les sites du CERN, à pied ou avec un véhicule, doit être en possession d’une carte d’accès nominative, non périmée.

L’accès aux sites en voiture, se trouve facilité par la lecture automatique des plaques d'immatriculation aux portails d’accès et depuis janvier 2017 il n’est plus nécessaire de disposer d’une vignette pour votre voiture.

Il faut par ailleurs tenir compte de quelques contraintes :

Les questions de notre accès aux documents administratifs par voie informatique, de l’accès au WiFi et d’identité informatique sont aussi abordées avec l’Administration, laquelle a mis en place une « task force » (RACF) pour les résoudre mais, sur ces sujets, les solutions tardent à nous être proposées malgré notre insistance.

D’autre part, nous avons bien fait remarquer à l’Administration que de nombreux retraités n’ont pas de liaison informatique -ou cessent de l’utiliser- et il faut pourtant que les informations qui les concernent leur parviennent, par courrier postal dans un délai raisonnable.

Relations avec le Conseil d’administration de la Caisse de pensions (CACP)

Rappel : Au CACP, dont le rôle est la Gouvernance de la Caisse de pensions, nous avons un représentant GAC-EPA : Michel Baboulaz, en fonction depuis le 1er janvier 2015.

Le CACP est épaulé dans son action par le Comité d’investissements et le Comité actuariel et technique.

Toutes ces instances sont composées par des membres nommés par les Conseils et les Directions du CERN et de l’ESO, ainsi que des membres représentant le personnel nommés par les AP du CERN et de l’ESO et le GAC-EPA.

Le groupe de travail mis en place par le Conseil du CERN fin 2016 et chargé d’une étude approfondie du fonctionnement du CACP a cessé son activité après une dernière réunion en mai 2018; il a remis son rapport au Conseil lequel doit maintenant prendre une décision.

Contrairement à 2016 le rendement global des avoirs de la CP en 2017 a été plutôt favorable; le taux de rendement des actifs en 2017 a été de 6,93%, soit bien au-dessus du taux requis par l’objectif de 3% au-dessus de l’inflation à Genève (1,2%).

L’article de Michel Baboulaz sur la Caisse de pensions vous apportera davantage de précisions.

Relations avec le CHIS Board

Rappel : Le CHIS Board (CERN Health Insurance Scheme Committee) est l’instance paritaire chargée des questions de l’Assurance maladie; son rôle est maintenant purement consultatif à la discrétion du CHIS (administrant l’assurance maladie); ce Comité se réunit, en principe une fois par mois; nos 2 délégués, Morna Robillard et David Jacobs, y participent régulièrement.

Comme indiqué au précédent bulletin, le principal sujet de discussion d’actualité depuis courant 2015, a été la révision du règlement du CHIS dont le principe a été approuvé par le Conseil du CERN en décembre 2016.

Ce nouveau règlement est entré en application le 1er septembre 2017.

L’article de Morna Robillard et David Jacobs sur la Caisse maladie vous donnera d’autres détails.

Relations avec les retraités présents et futurs

Diverses sources sont utilisées pour vous informer.

Elle ont été décrites à plusieurs reprises dans les bulletins précédents, où vous pouvez vous reporter si nécessaire.

Pour mémoire, les voici brièvement rappelées :

Ce site contient un lien de contact par lequel vous pouvez nous laisser un message auquel nous ne manquerons pas de répondre.

Bien entendu, vous pouvez aussi nous écrire à l’adresse suivante :

GAC-EPA
p/a Association du Personnel
CERN
CH - 1211 Genève 23

Rendez-vous pour le prochain bulletin Fin novembre 2018

 

Caisse de Pensions

Michel Baboulaz

Les travaux en cours

La situation financière de la Caisse

Les rapports produits par l’administration de la Caisse, comme ceux établis par l’Actuaire, montrent en fin d’année 2017 une amélioration de la situation financière de notre Caisse de Pensions.

Les comptes annuels 2017 présentés au Conseil d’Administration indiquent les montants significatifs arrondis suivants :

D’où l’accroissement de la valeur nette des actifs au 31-12-2017, qui était de 4 060 MCHF au 31-12- 2016 : 4 060 + 240 – 323 -8 + 290 = 4 259 MCHF

On peut voir par cette présentation très simplifiée que les cotisations ne couvrent pas les prestations (en fait depuis 1998) et qu’un rendement important des placements est nécessaire. Cette bonne année a aussi comme conséquence que le taux de couverture des engagements (les pensions futures à verser) est remonté de 72,5% fin 2016 à 75,9% fin 2017.

Performance des investissements

La performance globale en 2017 est calculée à +6,93%, ce qui permet de compenser le mauvais résultat de 2016, à 1,48%.

Le tableau de la page suivante présente, au 28-2- 2018, les taux de rendement mensuels, et les taux par classe d’actifs investis.

Dans la table Asset Class Performance, on note les rendements élevés, sur une année (colonne 1Y), des actions cotées (Equity) et non-cotées (Private Equity), ainsi que le bon résultat des placements immobiliers (Real Estate). Cependant le taux négatif de février 2018 (table Monthly Returns) fait craindre que la performance annuelle globale pourrait être insuffisante pour atteindre l’objectif de 3% au-dessus de l’inflation genevoise.

Les facteurs influençant les investisseurs et les marchés ne sont pas toujours rationnels, mais ils sont néanmoins mesurés par des indices, comme celui de « peur et avidité » publié par CNN.

La population pensionnée au 31-12-2017

Le tableau ci-dessous montre les effectifs à fin 2016 et fin 2017.

Le nombre total de bénéficiaires (pensions de retraite, d’invalidité, de conjoint survivant) est stable. Le nombre de membres actifs ayant opté pour une pension différée en quittant le CERN ou l’ESO s’accroît sensiblement.

On note aussi la baisse du nombre des retraités de moins de 65 ans, sans doute induite par la diminution du nombre des titulaires recrutés avant le 1-7-1987 au bénéfice de la possibilité d’une retraite anticipée sans réduction.

Hors PRP (Programme de Retraite Progressive), le nombre total des bénéficiaires au 31-12-2017 est de : 3375 – 11 + 267 = 3631. Ils résident dans 47 pays différents listés dans le tableau ci-dessous :

 

Caisse Maladie (CHIS)

David Jacobs

Réunions

Depuis novembre, le CHIS Board s’est réuni chaque mois à l’exception de janvier.

Statistiques UNIQA pour 2017.

UNIQA a fourni les statistiques 2017 au CHIS Board en avril.

L’analyse des Indicateurs Clefs de Performance (ICP) montre qu’ils ont été pleinement respectés parUNIQA et que la qualité du service répond à toutes les obligations contractuelles.

 

CERN Alumni Communication

Chefs-d’oeuvre de moisissure cherchent acquéreurs

Vous avez peut-être chez vous des diapositives anciennes, des images du XXe siècle en 24x36 mm montées dans un cadre plastifié ou en carton, qui ont besoin d’un projecteur pour pouvoir être visionnées dans de bonnes conditions. Si c’est le cas, et si vous tenez à les conserver, pensez à vérifier leur état de temps en temps.

Si les conditions de stockage ne sont pas appropriées, elles pourraient se dégrader. D’un autre côté, vous pourriez ainsi considérer que vous disposez d’un trésor d’art moisissant. C’est exactement ce qui est arrivé lorsqu’on a découvert sur le site du CERN des dizaines de diapositives des années 1980, en très mauvais état.

mould on slide
mould on slide

Après 30 ans de lente dégradation, des moisissures (constituées de bactéries) ont progressivement fait disparaître la gélatine (constituée de protéines) de la surface. Ces diapositives étaient pour la plupart des copies de négatifs datant de l’époque de la construction du LEP. Ainsi, alors que le CERN s’évertuait à découvrir de la matière à l’échelle de 10 -18 m, quelques micro-organismes de 10-3 cm s’employaient à digérer tranquillement le patrimoine photographique de l’Organisation.

Heureusement , cette dégradation n’a touché que quelques centaines de diapositives, sur les 120 000 clichés en noir et blanc et les 300 000 épreuves en couleur que le CERN a su préserver au fil des années. De plus, certaines des photos endommagées existaient en plusieurs exemplaires, si bien que l’image initiale n’a pas été perdue.

Très probablement, les micro-organismes ont proliféré dans un milieu humide et, par le transfert d’enzymes sur la surface de la diapositive, ont fragmenté la matière organique de la surface avant d’absorber les éléments nutritifs. Disposant de réserves alimentaires en abondance grâce à la pellicule photographique, ces micro-organismes ont été dans des conditions idéales pour envahir toute la collection.

Le résultat de ce processus est étonnant, et tout aussi imprévisible que les trajectoires des rayons cosmiques frappant la Terre. Les couleurs et les formes des images originales ont été altérées de façon chaotique, mais on peut encore distinguer certains éléments de la photographie originale. On observe ainsi une collision fascinante entre la physique, la chimie, la biologie et l’art.

Jusqu’à présent, 25 de ces photos ont été numérisées et imprimées; elles font partie d’une banque d’images surnommée « la collection VolMeur » (d’après les noms des deux membres du personnel du CERN qui ont travaillé sur ces images dans le cadre du projet Mémoire numérique de l’Organisation).

Cette « collection » naissante vient d’être imprimée et exposée au CERN et a suscité beaucoup d’intérêt: beaucoup de Cernois semblent prêts à acheter ces tableaux “en moisi” pour les accrocher aux murs. Le projet Mémoire numérique de l’Organisation, travaillant en collaboration avec le club de photo du CERN, propose à la vente un nombre limité de ces images exceptionnelles, à partir de 300 CHF pièce.

Chaque image sera tirée en 30 exemplaires par un laboratoire professionnel à Genève, en format 40 x 60 cm ou 60 x 80 cm. Le tirage se fera sur des feuilles d’aluminium Chromaluxe®, par un procédé appelé Subligraphie®, au moyen d’une presse spéciale qui porte les matériaux à une température de 200 degrés pour imprimer les encres dans le métal. Le résultat sera une photo durable et légère, qui ne craindra ni le feu, ni l’humidité, ni les rayures, ni les UV. Les moisissures ne risquent pas de s’attaquer à cette version-là des images !

Le produit de la vente servira au financement de la numérisation et de l’impression d’autres images similaires issues de la Collection VolMeur, ce qui permettra d’enrichir le stock d’images. Le CERN disposera ainsi d’une ressource exceptionnelle en vue de futures expositions.

La vente sera ouverte au public dans deux semaines, mais, avant cela, les membres du personnel et les retraités du CERN peuvent déjà passer des commandes.

Si vous souhaitez commander une image, vous pouvez écrire à : volmeur@cern.ch ; Vous pouvez également contacter l’équipe via le site web : https://volmeur.web.cern.ch. La vente se fera selon le principe : premier arrivé, premier servi.

 

Les permanences

Jean-Francois MICHAUD

SPECIAL C2S

Chers collègues,

Suite à la réception des questionnaires lancés au mois de janvier par le « Collectif C2S » nous avons pu constater que nombre d’entre vous sont encore assujettis aux prélèvements sociaux CSG-CRDS, soit sur leur pension CERN, soit sur leur patrimoine (plus spécialement sur leurs revenus de location), soit sur les deux.

Si certains d’entre vous ne peuvent pas déroger à cette obligation, étant à la charge de la sécurité sociale, d’autres ne l’étant pas du tout et qui, en plus, ne perçoivent pas de retraite française, se retrouvent confrontés à cette situation.

Si certains ont suivi les démarches proposées par le « collectif » et ont pu être remboursés, d’autres n’ont pas pu l’être. Nous avons pu constater que certains d’entre vous n’ont fait aucune démarche.

Rappel des démarches à suivre si vous êtes assujettis pour la première fois sur votre pension du CERN.

Une fois en possession de ces deux documents, se rendre aux services des impôts de votre résidence pour se faire rembourser.

Pour tous ceux qui ont encore été assujettis en 2017 sur leur pension CERN ou sur leur patrimoine, nous vous recommandons de faire une demande de remboursement de la CSG – CRDS auprès du trésor public de votre résidence et, si cela est le cas, demander aussi le remboursement des années 2015 et 2016 en plus de celui de 2017.

Cette démarche est nécessaire afin de pouvoir récupérer les sommes versées sur les trois dernières années. Il est clair que chaque année gagnée par le trésor public est une année perdue pour vous.

A cette fin vous trouverez une lettre type sur notre site web, à personnaliser et à envoyer à votre centre des impôts en Recommandé avec Accusé de Réception. Vous pouvez aussi l’obtenir en m’adressant une demande écrite.

Pour ceux qui ont déjà demandé le remboursement de la CSG, plus spécialement sur le patrimoine, le résultat se soldera certainement par un refus pour les plus malchanceux, ou par le remboursement pour les autres ! Cependant, comme il a été dit plus haut, il est important d’effectuer cette démarche pour prendre date et ne pas perdre le bénéfice d’un remboursement sur les 3 dernières années en cas de succès d’un recours auprès du Tribunal Administratif.

Il faudra fournir aussi :

  1. Une attestation d’affiliation au CHIS que vous pourrez obtenir au service : https://extranet.uniqa.net/extranet/login.jsf Vous vous identifiez et imprimez vous-même l’attestation. Les personnes de contact sont :
    - Ioana Stoica ioana.adelina.stoica@cern.ch tél +41227672967
    - Laetitia Marie Luberda laetitia.luberda@cern.ch tél +41227673854
  2. Un justificatif de « Non affiliation » à la caisse Maladie de la Sécurité Sociale, tel 3646 (Ameli) ou bien auprès du bureau ou succursale de la CPAM le plus proche de chez vous

Si vous n’arrivez pas à obtenir le justificatif de « Non affiliation » vous pourrez, en dernier recours, faire appel au conciliateur de la CPAM de votre département qui, lui, a accès au RNCPS (répertoire national commun des prestations sociales) dans lequel il peut vérifier si vous avez utilisé ou non la caisse maladie de la SS pour des remboursements ou autres prestations.

Pour terminer :

En cas de refus de remboursement par le trésor public, une lettre de « contestation de la décision » devra être envoyée au service du greffe du Tribunal Administratif, mentionné sur le rejet de votre réclamation. Un modèle de lettre vous sera proposé sur demande.

Bien cordialement.

Le porte-parole du C2S

JF Michaud

 

Présence internet

Robert Cailliau

De plus en plus de nos membres utilisent des tablettes et smartphones pour accéder aux informations sur le réseau.

Nous travaillons sur une nouvelle version du site qui s’adaptera mieux à ces engins, sans pour autant nécessiter de manipulations. On espère le mettre en service autour du nouvel an.

Nous constatons aussi que “le CERN a enfin” (ses propres mots) mis à disposition un réseau WiFi pour le public. Les retraités pourront donc se connecter pendant leurs visites au CERN.

 

Ceux qui nous ont quittés

Pour ceux qui nous ont quittés, consultez la liste des décès.

Si vous désirez envoyer un mot de sympathie à la famille en deuil, et que vous ne connaissez pas l'adresse, vous pouvez l'envoyer via la Caisse de pensions du CERN, qui possède l'adresse, mais n'est pas autorisée à la communiquer à des tiers.